Location d'espaces
Chargement Évènements

SEMAINE DU CINÉMA EUROPÉEN – ÉDITION 2021

La semaine européenne du cinéma présente une multitude de reflets de vie d’Europe et d’Afrique, magnifiés sur grand écran. De l’Espagne à la Finlande en passant par la Belgique, l’Autriche et la Suède, les cinéphiles burkinabè pourront ainsi découvrir une grand variété d’acteurs et réalisateurs européens ou africains, mêlant tous les genres autour des principales thématiques qui secouent le
monde.

Cette année, le festival se revêt d’une nouvelle approche : l’Union Européenne s’associe avec le Ciné Nerwaya, salle emblématique de Ouagadougou. Ainsi, le festival se tiendra du 4 au 7 Juin au Ciné Nerwaya, puis du 8 au 12 juin à l’Institut Français.

Nous vous attendons nombreux pour ce grand bain de cinéma d’Europe et d’ailleurs !

———-

Vendredi 4 juin – 19h30

LE BONNET DE MODIBO de Boubacar Diallo / 89 min / 

FILM D’OUVERTURE Union Européenne

A peine retraité de la fonction publique, Modibo, reconnu pour son intégrité, est pressenti pour être coiffé du bonnet de chef de son village natal. Mais il a d’autres projets et ne supporte pas le folklore des obscures intrigues coutumières. Va-t-il affronter ses démons intérieurs pour répondre à l’appel de son village ou laisser les siens aux mains d’individus sans scrupules qui convoitent déjà le trône ?

———-

Vendredi 4 juin – 21h

UN ANGE de Koen Mortier / 105 min / BELGIQUE

Un ange montre la rencontre de la prostituée Fae avec Thierry, le sportif mondialement célèbre. Pendant son voyage au Sénégal, il tombe instantanément amoureux de cette beauté africaine. Dans leur union, Thierry et Fae trouvent la dignité et l’espoir de se libérer de leur situation pénible. Au-delà de cette compréhension mutuelle, c’est leur amour qui prime. Jusqu’au moment où Thierry, sous l’influence de la drogue, commence à se comporter bizarrement. Le lendemain, quand Fae apprend que Thierry est décédé, elle est arrêtée, malgré son innocence. Afin de pouvoir reprendre sa vie, Fae devra retourner à la chambre où tout a commencé.

 

———-

INSTITUT FRANÇAIS

———

Mardi 8 juin – 19h

DEUX de Filippo Meneghetti / 2019 / 1h39

Un événement tragique expose la relation amoureuse et cachée entre deux voisins et risque de tout basculer.

Grand Prix Festival Premiers Plans d’Angers 2020

César du meilleur premier Film 2021

Nomination aux césars de la meilleur actrice pour les deux actrices principales.

Nomination au Golden globe du meilleur film étranger

———

Mardi 8 juin – 21h

LA REINE DE COEUR (DRONNINGEN) de May el-Toukhy / 2019 / 2h08
Une avocate prospère met sa carrière en péril et menace de déchirer sa famille après s’être engagé dans une liaison avec son beau-fils adolescent.

———

Mercredi 9 juin – 19h

EN EL MUNDO A CADA RATO / 2004 / 1h56
Cinq histoires tournées dans différents pays du monde et dont les protagonistes sont des enfants:
1. «Le secret le mieux gardé», réalisé par Patricia Ferreira et tourné en Inde.
2. «La vie éphémère», réalisé par Pere Joan Ventura et tourné en Guinée équatoriale.
3. «Les sept égouts», réalisé par Chus Gutiérrez et tourné en Argentine.
4. «Filles de Belén», réalisé par Javier Corcuera et tourné au Pérou.
5. «Binta et la grande idée», réalisé par Javier Fesser et tourné au Sénégal.

———

Mercredi 9 juin – 21h

PARIS – PAS UN JOUR SANS TOI de Ulrike Shaz / 2020 / 1h44

Ulrike Schaz a vécu le cauchemar de sa vie dans la ville de ses rêves. Parce qu’elle est au mauvais endroit au mauvais moment, elle est soudainement vue dans le monde entier comme une terroriste, complice de Carlos, le «chacal».

———

Jeudi 10 juin – 19h

EMMA PEETERS de Nicole Palo/ 2018 / 1h27
En 34 ans d’existence, Emma Peeters, comédienne, n’est arrivée à rien. Certaine d’avoir raté sa vie, elle décide de se supprimer. Au cours de ses  préparatifs, elle rencontre Alex, un employé de pompes funèbres à l’écoute des autres. Loin de la dissuader, il lui apporte un soutien inattendu…

———

Jeudi 10 Juin 21h

LE VICE DE L’ESPOIR (il vizio della speranza) de Dimitri Linder, Salima Sarah Glamine/ 2018 / 1h28

Maria marche à pas décidés, sa capuche relevée. Le temps coule en même temps que la rivière auprès de laquelle elle vit. Mais l’espoir va rendre visite à Maria, dans sa forme la plus ancestrale et puissante, lui apprenant que de rester humaine est la plus grande des révolutions.

———

Vendredi 11 Juin 17h

LES GRANDES ONDES de Lionel Baïer / 1h25 / 2013
Avril 1974, Julie Dujonc-Renens, jeune journaliste féministe, et Joseph-Marie Cauvin, grand reporter roublard à la radio suisse, sont envoyés
au Portugal pour enquêter sur l’aide de la Confédération helvétique aux pays pauvres. La cohabitation à bord du bus conduit par Bob, ingénieur du son proche de la retraite, fait des étincelles.

———

Vendredi 11 Juin 21h

BRITT-MARIE ETAIT ICI (Britt-marie var här) de Tuva Novotny/ 2019 / 1h37

Britt-Marie, 63 ans, vient de quitter un mariage de 40 ans et sa longue vie de femme au foyer. Après s’être fait dire qu’elle était une tante agressive et passive, son nouvel emploi, dans la petite ville de Borg, sera un véritable défi. La petite ville de Borg n’a plus de fierté, à l’exception de la jeune équipe de football et le nouveau travail de Britt-Marie est de l’entraîner.

———

Samedi 12 Juin 17h

OLLI MÄKI (Hymyilevä Mies) de Juho Kuosmanen / 2016 / 1h33
Été 1962, Olli Mäki prétend au titre de champion du monde poids plume de boxe. De la campagne finlandaise aux lumières d’Helsinki, on lui prédit
un avenir radieux. Pour cela, il ne lui reste plus qu’à perdre du poids et à se concentrer. Mais il y a un problème – Olli est tombé amoureux de Raija.
Prix Un Certain Regard, Cannes 2016

———

Samedi 12 juin – 19h30

19h Cocktail à la K’Fête de l’Institut Français

19h30 MIGNONNES de Maïmouna Doucouré / 2020 / 1h35

Amy, onze ans, déménage avec sa famille sénégalaise à Paris. Amy est dans cette période de découverte de la féminité et des pressions qui l’accompagnent mais aussi elle doit s’adapter à une nouvelle culture où « être femme » a une signification très différente par rapport à son pays d’origine.


CINÉ NEERWAYA

Dimanche 13 juin – 19h

EXIL de Visar Morina / 121 min / ALLEMAGNE

EXIL est la chronique d’une menace croissante, bien que probablement imaginaire. Alors que Xhafer perd son emploi, sa femme et sa famille, il marche sur une corde raide entre sa vie de père de famille intégré de la classe moyenne et celle d’étranger dans son pays d’adoption. Un thriller sur la paranoïa et l’identité, à la fois sombre et surréaliste, avec des échos du cinéma de genre et un sens de l’humour peu conventionnel.

———-

Dimanche 13 juin – 21h

MA FOLLE SEMAINE AVEC TESS (MIJN BIJZONDER RARE WEEK MET TESS) de Steven Wouterlood / 82 min / PAYS-BAS

Sam (10 ans) et sa famille partent en vacances sur l’île néerlandaise Terschelling (Texel), mais son frère se casse la jambe le premier jour. Pas de chance pour son frère, mais l’accident permet à Sam de rencontrer Tess; une fille particulière qui a un plan ingénieux pour apprendre à connaître son père biologique. Elle n’a qu’une semaine pour faire sa connaissance et elle décide que Sam devrait l’aider. Bien que Sam se force à s’entraîner à être seul pour se protéger du chagrin futur, il découvre au cours de ses aventures avec Tess à quel point la famille est vraiment importante.

———-

Lundi 14 juin – 19h

CAPITANI de Christophe Wagner / LUXEMBOURG / 57m/ép

Les deux premiers épisodes de la série Capitani vous plongent dans une enquête haletante au cœur du nord luxembourgeois

———

Lundi 14 juin – 21h

LES FAUSSAIRES (DIE FÄLSCHER)/ de Stefan Ruzowitzky / 98 min

Berlin, 1936, Salomon « Sally » Sorowitsch est le roi des faussaires, expert en billets de banque. Juif trahi sous l’Allemagne nazie, il est arrêté par la Gestapo et interné dans le camp de Mauthausen. Mais Sally est vite transféré dans le camp de Sachsenhausen. Il est accueilli par le commissaire Herzog, qui dirige ici une opération secrète. Les nazis souhaitent qu’il collabore à l’Opération Bernhard : affaiblir l’économie des alliés.
Avec le soutien d’experts juifs triés sur le volet, Sorowitsch est désormais chargé d’imprimer à grande échelle des devises étrangères. Si leur travail n’est pas couronné de succès, les faux-monnayeurs seront exécutés. Il ne s’agit plus de sauver sa peau à tout prix mais d’interroger sa conscience.

———

Mardi 15 juin – 19h

IL EST FACILE DE VIVRE AVEC LES YEUX FERMÉS (E VIVIR ES FÁCIL CON LOS OJOS CERRADOS) de David Trueba / 108 min / ESPAGNE

Antonio (Javier Cámara) est enseignant qui utilise les chansons des Beatles pour enseigner l’anglais en Espagne en 1966. Quand il découvre que son idole John Lennon est en tournage d’un film à Almería, il décide

d’aller le rencontrer. Pendant le voyage, il rencontre Juanjo (Francesc Colomer), un garçon de 16 ans qui s’est enfui de chez lui, et Belén (Natalia de Molina), une jeune de 21 ans qui ressemble être en cavale de quelque chose.

———

Mardi 15 juin – 21h

DAKAR TROTTOIRS / de Hubert Laba Ndao / UE

Résumé : Siriou, protecteur du groupe, a le rêve modeste d’une vie tranquille auprès de la Belle Salla pour laquelle il voue une passion sans limites. Salla, quant à elle, en devenant femme, a de plus grandes ambitions. Un policier corrompu et un riche avocat entrent en scène et vont bouleverser le quotidien tranquille du squat dans lequel vivent nos personnages. L’éclatement est inéluctable, mais Siriou et Salla, par la force de leur caractère et leur foi dans la vie, vont chacun à leur manière tenter de reconstruire la famille.

Aller en haut